Publié: 19 février 2018
SMZ Wickel- und Montagetechnik AG

Moteurs électriques: tout tourne autour de la bobine de cuivre

De quelques grammes à plusieurs kilos: il existe une multitude de tailles et de domaines d’application pour les moteurs électriques. De nos jours, les voitures de tourisme contiennent déjà 200 moteurs électriques, de l’essuie-glace au verrouillage central, et de plus en plus souvent dans le moteur principal. Le composant central dans chaque moteur électrique est une bobine de cuivre, qui est produite individuellement, totalement automatiquement et en plusieurs millions d’exemplaires par les installations de SMZ AG à Würenlos.

Les voitures électriques jouissent d’une popularité croissante, et il n’est pas rare d’en croiser sur les routes dans cette région. Ce véhicule, qui a constitué une révolution en termes de mobilité, est devenu banal dans d’autres domaines: en règle générale, les moteurs sont des moteurs électriques. Au cœur de chacun de ces moteurs se trouve une bobine de cuivre, qui tourne sous l’impulsion d’un champ électromagnétique. Il s’agit indéniablement d’un marché en croissance, car on retrouve des moteurs électriques dans les voitures électriques, mais aussi dans tous les véhicules équipés d’un moteur à explosion, dans lesquels ils assurent de nombreuses fonctions, de l’essuie-glace au verrouillage central.

SMZ_CEO_ToniLang_02.jpg

Pas de voiture sans moteurs électriques
Implantée à Würenlos, l’entreprise SMZ AG fabrique des installations de production de bobines de cuivre pour les moteurs électriques, qui sont adaptées à chaque application spécifique. L’entreprise fournit 80 à 90 pour cent des clients de l’industrie automobile et opère également dans les domaines des outils électriques et des ménages. Dans le secteur de l’automobile, les moteurs fonctionnent généralement avec une tension de 24 volts, ce qui nécessite des fils de cuivre plus épais que dans d’autres secteurs, et donc des machines capables de les enrouler en bobine. En plus de la solide réputation de la «suissitude», SMZ AG se démarque sur le marché en couvrant ce segment spécialisé.

Les exigences des consommateurs finaux de l’industrie automobile sont de plus en plus strictes, qu’il s’agisse du prix, de la performance ou de la qualité des moteurs, ce qui oblige SMZ à suivre la cadence du marché mondial. Outre le prix, la performance et la qualité des bobines constituent les principaux paramètres de production et de planification. La performance se mesure en kilowatts par gramme et dimension. L’industrie automobile est constamment à la recherche de véhicules plus compacts et plus légers. La qualité est associée à la longévité et à la facilité d’entretien. Le type de bobinage du fil de cuivre est ainsi l’élément déterminant dans le processus de fabrication.

Seite 18_Flyerwickeltechnik.jpg

Lorsque l’industrie automobile exige des avancées, une PME comme SMZ AG peut rapidement se retrouver sous pression: le traitement de la commande engendre des frais courants qui doivent être préfinancés, tandis que le client peut attendre encore plusieurs semaines ou mois avant de procéder au paiement final. Dans ce cas, les entreprises qui ne disposent pas des réserves financières suffisantes se heurtent rapidement à leurs limites. «Le partenariat conclu avec Credit Suisse Entrepreneur Capital SA nous apporte le soutien nécessaire à la réalisation de grandes commandes», explique Toni Lang, CEO de SMZ AG.

Savoir-faire suisse, infrastructure chinoise
Depuis 2015, SMZ AG est détenu majoritairement par le groupe chinois JULI Ltd. «Même si notre actionnaire majoritaire est chinois, notre objectif est de continuer à garantir des emplois dans la région, et nous contribuons ainsi au maintien des sites de développement high-tech en Suisse. SMZ couvre l’ensemble des domaines de l’industrie des machines, et cela ne doit pas changer», insiste Toni Lang. L’idée n’est pas de réduire le chiffre d’affaires, mais plutôt de l’accroître avec l’aide de la maison-mère chinoise JULI. 

Comment l’entreprise d’environ 70 collaborateurs survit-elle sur le marché mondial des équipementiers automobiles? Grâce à la concentration et à la spécialisation. Plusieurs commandes de construction d’une chaîne de production ont commencé comme de simples prestations de consulting. Il est très fréquent que des clients commandent une ligne de production alors qu’ils n’ont pas encore fini d’élaborer leur produit. Comme l’explique le CEO Toni Lang: «Nos clients arrivent souvent avec un nouveau produit, et nous construisons la machine pour le produire. Nous ne fabriquons pas nous-mêmes le moteur, mais nous contribuons à automatiser sa fabrication. Il s’agit souvent d’ingénierie simultanée: nous élaborons la bobine, et l’automatisation en parallèle.»

Seite 24_Montagetechnik.JPG

Composants de qualité suisse pour un marché en croissance
SMZ a commencé à délocaliser progressivement les activités de montage en Chine en 2016. À Würenlos, l’entreprise est spécialisée dans le montage final des composants et l’affinage des installations. En 2017, la part de montage final réalisé en Suisse s’élevait déjà à 50 pour cent. «L’objectif est d’atteindre 70 pour cent en 2018, explique le CEO Toni Lang, afin d’accroître le chiffre d’affaires et de garantir des emplois à long terme pour nos effectifs dans la région. Pour finir, ce sont ces éléments de qualité suisse qui satisfont pleinement nos clients: nous nous appuyons sur notre savoir-faire, nous élaborons les machines sur mesure, et nous mettons en service les installations en présence des clients.»

La PME de Würenlos a déjà enregistré ses premiers projets d’envergure pour des entraînements électriques en Chine, et son objectif principal est désormais le marché européen. «Les voitures électriques sont en pleine expansion, et la législation évolue également en notre faveur», explique Toni Lang. L’exigence d’amélioration de l’efficacité énergétique, de réduction de la taille et d’allègement dans la construction automobile devrait avoir un effet positif sur les évolutions de la demande de moteurs. À cela s’ajoute la tendance à intégrer un nombre croissant de moteurs électriques différents dans chaque véhicule, par exemple pour régler la hauteur ou l’angle d’inclinaison du siège. «Les véhicules qui s’adapteront à chaque utilisateur grâce à son empreinte digitale deviendront bientôt une demande des consommateurs en termes de style de vie», estime Toni Lang.


Les perspectives pour 2018 sont prometteuses: SMZ œuvre actuellement à la conclusion du contrat-cadre le plus important de son histoire. Il s’agit d’un projet dans le domaine du power steering, c’est-à-dire de la direction assistée, et de la collaboration avec un grand fabricant de moteurs, qui produit deux à trois millions de moteurs par jour. SMZ jouit déjà d’une longue expérience dans ce domaine et a mené à bien plusieurs missions de consulting avec le client. L’entreprise a de grandes chances de décrocher cette commande importante, et son partenariat avec Credit Suisse Entrepreneur Capital SA lui permet désormais de prendre en charge des commandes de cette envergure.