Publié: 25 juin 2018
Neo Medical SA

Révolution en salle d’opération

Ceux qui ont la chance de vivre sans jamais avoir mal au dos appartiennent à une petite minorité. Tous les autres se voient rappeler au moins une fois de temps en temps qu’ils doivent prendre soin de leur colonne vertébrale.

Parfois, une opération devient inévitable, en raison d’un accident, d’une surcharge ou d’un problème génétique. Or la chirurgie conventionnelle de la colonne vertébrale est complexe, rigide et nécessite beaucoup de matériel. Mais les choses évoluent grâce à l’entreprise vaudoise Neo Medical. 

La chirurgie vertébrale conventionnelle travaille depuis 30 ans selon la même procédure, basée sur un arsenal de 200 à 400 vis spéciales, dites pédiculaires, classées selon leur longueur et leur diamètre. À cela s’ajoutent les 5 à 7 tablettes d’instruments chirurgicaux qui sont utilisés pendant une opération. Les composants proviennent souvent de pays à faibles coûts de fabrication. Il faut cependant y rajouter la charge liée à la stérilisation de l’ensemble des vis et des instruments en amont de l’opération, et le risque d’infection qui n’est jamais totalement à exclure. Avec la procédure de Neo Medical, le «lean management» fait son entrée dans le bloc opératoire: un système léger, avec des éléments peu nombreux, mais sélectionnés de façon intelligente. Il est pour ainsi dire révolutionnairement simple, flexible et sûr: un lot de 14 vis identiques et un seul ensemble d’instruments à utilisation unique, tous ces éléments étant stériles, polyvalents et de qualité suisse. 

Instrument Kit.jpg

Une vis pour tous 
Les vis et les outils sont des produits standards; le corps humain, lui, est unique. Au cours d’une opération, il peut arriver que la méthode prévue se révèle inappropriée en fonction des complications individuelles. Dans la procédure conventionnelle, les coûts de planification et du matériel sont nettement plus élevés. Cela peut conduire à devoir s’écarter de la procédure optimale lorsqu’aucune alternative n’a été planifiée au préalable. À l’inverse, la procédure Neo est flexible; les chirurgiens peuvent prendre des décisions ad hoc importantes, par exemple pour ou contre l’utilisation de vis en ciment chez un patient souffrant d’ostéoporose. 

Toutes les méthodes liées à la technique de stabilisation (ou de «fusion», d’après le terme anglais) de la colonne vertébrale dans la région thoraco-lombaire peuvent être exécutées avec une vis unique et avec un seul lot d’instruments standards. De plus, ceux-ci ne sont utilisés qu’une seule fois et sont donc toujours neufs, stériles et sans usure. Neo a ainsi nettement amélioré la flexibilité et l’efficacité des opérations et réduit le travail de planification. 

Le système «pedical-screw» (les vis sont fixées aux «pieds», ou pédicules, de la vertèbre) de Neo Medical assure l’immobilisation, la correction et la stabilisation d’une région de la colonne vertébrale et constitue la base de la fusion; les vertèbres concernées grandissent ensemble. 

Des cages au lieu de disques
L’intervention la plus courante dans le domaine de la chirurgie de fusion concerne le remplacement de disques intervertébraux par des cages. Celles-ci ont été mises sur le marché par Neo Medical et sont déjà utilisées en salle d’opération. En maille de titane, elles sont produites par impression 3D et placées comme des écarteurs entre les vertèbres. Les cages sont principalement utilisées dans le cas de maladies dégénératives des disques, soit dans environ 60% des cas. Remplies de greffons osseux (provenant du propre matériel osseux du patient ou d’un donneur), elles stimulent ainsi la croissance osseuse entre les corps vertébraux adjacents. 

Le système de cage remplace les disques endommagés, sert d’amortisseur entre deux vertèbres et favorise la croissance osseuse. Dans le cas d’une fracture, les vis sont retirées après la guérison; dans la plupart des cas de maladies dégénératives, les composants restent toutefois dans le corps du patient. 

Un contact personnel avec les chirurgiens européens
Le marché mondial de la chirurgie vertébrale présente un volume du chiffre d’affaires de 12 à 13 milliards de CHF. La fusion en représente environ les deux tiers, dont encore deux tiers concernent des interventions dans le domaine thoraco-lombaire, Neo Medical s’adresse à ce dernier marché, dont le volume potentiel atteint environ 6 milliards de CHF. 

Mais comme vendre un système d’outils à un segment de clientèle si hautement spécialisé? «Nous investissons beaucoup de temps et de soin dans le contact direct avec les chirurgiens, notamment pour les former à notre système. Nos distributeurs et conseillers clientèle jouent dans ce cadre un rôle essentiel», explique le CEO Jonas Larsson. 

Photo Jonas and Vincent.jpg

(Jonas Larsson, Co-CEO & President und Vincent Lefauconnier, Co-CEO; Neo Medical SA)

Les principaux marchés de la chirurgie vertébrale en Europe sont l’Allemagne, l’Italie, la France, l’Espagne et le Royaume-Uni. Une entreprise qui, comme Neo, a des succès à son actif en Allemagne est bien préparée pour le reste du marché européen. 

Le potentiel de croissance est considérable; en 2018, Neo attend une nette augmentation du nombre d’opérations par rapport à l’année précédente. Au regard de la complexité des opérations effectuées avec les outils Neo, les attentes initiales de la société ont été dépassées, une preuve de la polyvalence et de la facilité d’utilisation du système. 

Prochaine destination: les États-Unis
À l’automne 2017, Neo Medical a reçu l’agrément de l’autorité sanitaire américaine FDA pour le marché américain. Au premier trimestre 2018, une première opération a été réalisée aux États-Unis avec les composants Neo.

Avec le soutien du Credit Suisse Entrepreneur Capital SA comme partenaire d’investissement, Neo Medical entre désormais dans sa prochaine phase d’expansion. La poursuite de la croissance sur le marché européen, en particulier en Allemagne, ainsi que l’entrée sur le marché américain, sont prioritaires dans la stratégie de l’entreprise. Ainsi, rien ne s’oppose plus à la simplification de la chirurgie vertébrale dans les salles d’opération et ce ne sont pas seulement les clients de l’entreprise lausannoise de technologie médicale qui en profitent, mais surtout les patients dans le monde entier. 

Un produit unique, un marché mondial, pas de concurrents directs: Neo Medical a des perspectives très prometteuses. Les principaux obstacles ne sont pas non plus de nature technique, ils relèvent plutôt des habitudes, parfois tenaces, en salle d’opération. Mais ce qui est bien perçu par les patients se fait rapidement savoir.